Corse (2A/2B): une filière certifiée de plants d’oliviers sains et locaux

Capture d’écran 2016-03-03 à 11.25.52

Pour faire face à la bactérie tueuse d’oliviers, Fastidiosa, qui a déjà décimé près de 10% des oliviers de la région italienne des Pouilles, les producteurs de la filière oléicole corse ont décidé de produire leurs propres oliviers, locaux et sains, plutôt que de continuer à les importer de chez leurs voisins italiens. Cette nouvelle filière certifiée, demandée depuis 2014 par le SIDOC (Syndicat interprofessionnel oléicole corse) au Conseil régional de Corse, son principal financeur, devrait être opérationnelle dans trois ans, le temps de garantir des plants issus d’une variété locale et testés indemnes de toute maladie. Les boutures, après prélèvement des bois, seront confiées à des pépiniéristes insulaires. Les 15000 premiers oliviers seront réservés en priorité aux jeunes agriculteurs en phase d’installation et l’Office agricole de Corse a déjà identifié 60 ha qui leur seront réservés. La pleine production devrait être atteinte d’ici 10 à 12 ans. La bactérie Fastidiosa avait été détectée dans l’île en juillet 2015, sur une haie de Propriano (Sud-Ouest), malgré un arrêté préfectoral du mois de mai interdisant l’importation sur l’île de plants végétaux du Sud de l’Italie.

EC (source: Célia Mascré / F3 Corse ViaStella)

About the Author

E.C.
Journaliste dans un hebdomadaire agricole et rural en Bourgogne, Emmanuel Coulombeix est passé par de multiples rédactions du même type, depuis 1991, en Poitou-Charentes, Bretagne, Pays de la Loire et Paris. Diplômé de l'IPJ Paris et du CFPJ, il a exercé ses talents dans différents types de presse et de supports.

Be the first to comment on "Corse (2A/2B): une filière certifiée de plants d’oliviers sains et locaux"

Leave a comment

Your email address will not be published.


*