Puy-de-Dôme (63): le WIFI, de place de village en place de village…

Capture d’écran 2016-04-07 à 16.17.56

WIFI 63: c’est le nom de code d’une démarche engagée depuis le 30 juin 2015, dans le département du Puy-de-Dôme, et qui propose aux mairies du territoire de s’équiper en bornes d’accès publiques pour que les touristes (ou les habitants) puissent se connecter à internet. « C’est le wifi de la place du village » s’enthousiasme Rémi Mestre, le responsable du Pôle numérique du Conseil départemental du Puy-de-Dôme.

Non seulement les élus ruraux ont été demandeurs de cette solution de hotspots WIFI, mais en plus ils en sont les acteurs. Sur 445 communes éligibles (hors Clermont-Ferrand qui dispose de ses propres dispositifs), 121 communes du département ont déjà adhéré, en ce début avril 2016, soit plus du quart de l’ensemble. D’autres devraient suivre et les dates butoir pour que le délibérations municipales collent aux aides du Département ont une nouvelle fois été repoussées.

Concrètement, les touristes qui s’arrêtent dans l’un des villages connectés, s’inscrivent une première fois, avec leurs emails, à WIFI 63, valident les conditions d’utilisation, et c’est tout! Ils peuvent ensuite surfer sur internet, gratuitement, pour travailler, rester en contact avec leurs proches, s’informer… Et ce n’est pas tout! « Le point fort du dispositif est la reconexion automatique, qui évite d’avoir à recommencer la validation, lorsque l’on passe d’une place de village à une autre » insiste Rémi Mestre. En fait de place de village, les médiathèques, les musées, bureaux de poste ou autres espaces publics communaux peuvent-ils être équipés…

Cet outil nouveau, le premier du genre en France dans les communes rurales, est !un formidable vecteur de développement touristique et économique. Ce service rendu accessible par les communes aux touristes offre des perspectives modernes de séjour à des visiteurs, individuels, en famille ou en groupes, chez qui se multiplient les moyens modernes de communication, tels que les smartphones, les tablettes ou les ordinateurs portables… « Et les habitants, ou les élus eux-mêmes, peuvent aussi profiter de cette connexion automatique et gratuite »!

L’intérêt de WIFI 63, pour les communes, réside aussi dans la simplicité et le coût du dispositif. Chaque commune est invitée à régler 288 euros HT par an pour adhérer au réseau. Cela comprend un kit de deux bornes à poser, très simplement, et à brancher sur leurs propres points d’accès à l’internet. « Il faut juste un minimum de débit » reconnait Rémi Mestre. Pour le Conseil départemental, l’investissement a représenté un budget de 8000 euros jusqu’ici (hors frais de communication et brochures). Celui-ci met son ingénierie technique et financière au service des communes adhérentes, ce qu’elles ne pourraient sans doute pas faire de façon isolée, et surtout, les coûts d’installation et de fonctionnement sont mutualisés. Pour la communes, l’abonnement de 288 euros HT inclut l’activation du service et les deux bornes (qui peuvent être installées en intérieur ou en extérieur) prêtes à âtre installées. Le Département a créé la boucle locale en partenariat avec Yziact, une société informatique de la Drôme.

Tels les adolescents qui viennent profiter des bornes WIFI des grandes enseignes de fast-foods, les touristes peuvent donc désormais surfer sur internet lorsqu’ils font étape dans les communes rurales d’Auvergne. Il y a fort à parier que cette expérience de développement pourra bientôt essaimer, dans toute la France.

Emmanuel Coulombeix (source: www.wifi63.fr)

About the Author

E.C.
Journaliste dans un hebdomadaire agricole et rural en Bourgogne, Emmanuel Coulombeix est passé par de multiples rédactions du même type, depuis 1991, en Poitou-Charentes, Bretagne, Pays de la Loire et Paris. Diplômé de l'IPJ Paris et du CFPJ, il a exercé ses talents dans différents types de presse et de supports.

Be the first to comment on "Puy-de-Dôme (63): le WIFI, de place de village en place de village…"

Leave a comment

Your email address will not be published.


*