Présidentielles 2017: le maire de Carhaix (29), candidat des régions

Christian Troadec Carhaix_2769

En une semaine, Christian Troadec, maire et conseiller départemental de Carhaix, commune de 8500 habitants du Finistère (Centre-Bretagne), a reçu l’ambassadeur de Chine en France, annoncé que SYNUTRA, l’entreprise chinoise qui vient de construire une usine de poudre de lait sur la commune (voir photo) aura deux soeurs début 2018, sur la commune aussi, et, vendredi, lancé officiellement sa candidature à l’élection présidentielle de 2017.

Une semaine bouillonnante, à l’image d’un élu local, bouillonnant lui aussi, qui, à 49 ans, a déjà participé à tous les scrutins que le système électoral organise en France, tous sauf celui pour la présidence de la République. Vendredi 8 avril, Christian Troadec a officiellement lancé sa candidature et annoncé qu’il avait déjà une centaine de promesses de parrainages sur les 500 nécessaires pour pouvoir se présenter l’an prochain. Déjà, l’homme politique, chef d’entreprise et ancien journaliste, peut compter sur le soutien de Régions et Peuples solidaires (RPS), une fédération d’une quinzaine de petits partis politiques régionaux présents dans les régions françaises et dans les départements d’Outre-mer.

L’exemple de M. Troadec, au-delà de ses convictions régionalistes et fédéralistes pro-européennes, affirmées au centre-gauche de l’échiquier national depuis 2013, est emblématique de cette nouvelle génération d’hommes politiques qui veulent faire « de la politique autrement » ou qui en tout cas en font un argument électoral, de Bruno Le Maire pour Les Républicains à Emmanuel Macron et à son nouveau mouvement (En marche!)…

Dans le cas du maire de Carhaix, pour autant, le message et la stratégie, la communication et pour tout dire la méthode, tranchent avec ceux de ses concurrents. Christian Troadec affiche et revendique un déjà long palmarès en tant qu’élu de son territoire (ndlr: raison pour laquelle Le Ruraliscope a décidé de publier cet article). Leader emblématique des Bonnets rouges, il y a quatre ans, qui avaient fait plier le gouvernement sur l’instauration des portiques de l’Ecotaxe, Christian Troadec, dont c’est le 3è mandat de maire de Carhaix, est à l’origine de nombreux autres succès locaux: co-fondateur en 1992 du festival des Vieilles charrues, sauveur de la maternité de la ville il y a huit ans que l’Etat, déjà, voulait fermer pour des raisons comptables, et qui avait suscité une mobilisation populaire inédite dans la région, dont avait été tiré le film « Bowling » au cinéma… L’élu breton ne s’en tient pas là: il projette déjà la construction d’un parc à thème sur l’épopée romaine des IIIè et IVè siècles dans le secteur et rappelle que Carhaix était « un important centre nerveux économique et politique de la région, avec jusqu’à 10000 habitants ». Il aimerait bien capter une part des touristes français et étrangers qui viennent visiter la Bretagne chaque saison et transformer en or le potentiel économique local…

Fondateur d’un hebdomadaire local, Le Poher, l’ancien journaliste et ex-étudiant en faculté d’histoire, associe à un sens médiatique ultra-développé une conviction sans faille pour le maintien et le développement de son territoire, de sa culture et de son identité. Le Centre-Bretagne est son terrain d’expérimentation, à ce point géographique stratégique, éloigné de Rennes et des côtes, tellement plus valorisées économiquement et connues du grand public que Le Poher, à la lisière du Finistère et des Côtes d’Armor… Le Centre-Bretagne connait des réalités sociales parfois très douloureuses…

Elu local, sans doute plus ambitieux que la moyenne, on ne peut retirer à M. le maire à  la fois un certain courage, devenu assez rare en politique, et surtout une certaine cohérence philosophique qui le conduisent à se présenter à cette élection-clé de la Vè République, une et indivisible, centralisée et jacobine, dont il conteste les valeurs et le bilan. Christian Troadec, avec les régionalistes, espère dépasser les résultats du dernier candidat régionaliste en date:  Guy Héraut, en 1974, avait remporté 0,08% des suffrages (19000 voix). Prônant une réforme institutionnelle, administrative et fiscale, une décentralisation réelle, le candidat veut s’appuyer sur la fibre bretonnante de ses concitoyens régionaux (qu’il a su régulièrement mobiliser même s’il a échoué à les fédérer lors des élections régionales de 2015) mais aussi convaincre les régionalistes corses, alsaciens, basques, savoyards… et tous les Français qui en ont assez d’être maltraités par le personnel politique parisien déconnecté des réalités. En cela, et parmi les multiples candidatures classiques des leaders de droite et de gauche aux futures primaires des deux camps, Christian Troadec a déjà réussi à faire avancer la cause des territoires… et des hommes.

Emmanuel Coulombeix

Le Ruraliscope diffuse l’interview de Christian Troadec, réalisée samedi 9 avril, dans le café « Les Bonnets rouges » (ça ne s’invente pas!), à coté de la mairie de Carhaix-Plouguer. Voici le lien:

 

Synutra Carhaix_2774

L’usine de poudre de lait Synutra, flambant neuve, qui devrait être inaugurée en grandes pompes à l’automne (les officiels chinois et français viendront par la route) et dont les responsables chinois ont indiqué que deux autres usines devraient la rejoindre début 2018… Dans ce contexte de crise des prix du lait, ce débouché providentiel, qui va créer au moins 700 emplois dans la région, devrait favoriser le maintien et le développement de l’élevage laitier régional, ne serait-ce qu’en contribuant à tendre les prix, et même si Christian Troadec concède que la profession agricole a encore du mal à voir tout l’intérêt d’un tel outil pour elle… « Ce sont aux responsables professionnels de négocier les prix » affirme-t-il.

About the Author

E.C.
Journaliste dans un hebdomadaire agricole et rural en Bourgogne, Emmanuel Coulombeix est passé par de multiples rédactions du même type, depuis 1991, en Poitou-Charentes, Bretagne, Pays de la Loire et Paris. Diplômé de l'IPJ Paris et du CFPJ, il a exercé ses talents dans différents types de presse et de supports.

Be the first to comment on "Présidentielles 2017: le maire de Carhaix (29), candidat des régions"

Leave a comment

Your email address will not be published.


*