Jurques (14) expérimente la première video-surveillance 100% sans fil

Capture d’écran 2016-05-19 à 08.59.42

Dans le Calvados, la commune bocagère de Jurques, 686 habitants, bénéficie d’une première mondiale: une caméra de video-surveillance sans fil, utilisant à la fois le WIFI et les énergies renouvelables, solaire et éolienne. La caméra, dont les accus disposent de 4 jours d’autonomie (même la lune permet de la recharger), est installée sur un pied de 800 kg et de 9 mètres de haut, et en plus elle est complètement autonome et mobile: on peut la déplacer n’importe où au gré des besoins. L’équipement complet coûte 15 000 euros et est proposé avec un système de location avec option d’achat (LOA) pour séduire les collectivités.

A Jurques, la caméra a été installée sur la route départementale 577, dans une côte fameuse où les poids lourds sont en général bloqués lorsqu’arrive la neige. Elle permet de contrôler la météo en temps réel, 24h sur 24 et 365 jours par an, les images étant transmises via le réseau WIFI à la mairie de la commune. Le dispositif est 100% autonome puisque les panneaux solaires sur le mât et/ou les ailes tournantes offertes au vent permettent d’alimenter complètement le dispositif audiovisuel.

« Nous voulions développer une caméra sans raccordement car ce qui coûte le plus cher aux collectivités, généralement, ce sont les branchements électriques et téléphoniques » explique Stéphane Meunier, l’un des associés, avec Olivier Jamet, de la société SUNKEYS, qui a développé le concept. Installée à Villiers-Bocage, non loin de Jurques, la start’up était déjà spécialisée dans les stores et portails à l’énergie solaire. Pour ce projet, qui a nécessité deux ans d’études, les deux Normands ont fait confiance à une autre société, OKWIND, à Vitré, pour le développement de la partie stockage de l’énergie.

Si à Jurques la surveillance de l’état de la route constitue la première application de cette caméra d’un nouveau genre, celle-ci pourrait bientôt trouver de nombreux champs d’application, dans les communes rurales mais aussi dans les villes. « Le contexte est porteur » espère Olivier Jamet, qui imagine déjà des débouchés autour des événements culturels ou sportifs, ou de la sécurité, par exemple la surveillance des rues ou des manifestations. La caméra à 360° intéresse d’ailleurs déjà bien au-delà du Calvados, où elle est née. Les deux associés ont obtenu un rendez-vous, la semaine passée, avec le ministère de l’Intérieur. Un autre est prévu prochainement au ministère de la Défense.

E.C. (source: Philippe Thomas / France Bleu Normandie Calvados-Orne)

About the Author

E.C.
Journaliste dans un hebdomadaire agricole et rural en Bourgogne, Emmanuel Coulombeix est passé par de multiples rédactions du même type, depuis 1991, en Poitou-Charentes, Bretagne, Pays de la Loire et Paris. Diplômé de l'IPJ Paris et du CFPJ, il a exercé ses talents dans différents types de presse et de supports.

Be the first to comment on "Jurques (14) expérimente la première video-surveillance 100% sans fil"

Leave a comment

Your email address will not be published.


*