La « Bar-avane » du MRJC 70 fait étape à Combeaufontaine (70)

Capture d’écran 2016-05-30 à 07.10.56

Pour la première fois, la « bar-avane » a fait étape le 14 mai dernier sur le place du village de Combeaufontaine, 450 habitants, en Haute-Saône. Cette caravane aménagée en bistrot de poche est le fait du Mouvement rural de la jeunesse chrétienne (MRJC) du département, une association de jeunes de moins de 30 ans dont le but est « de permettre à ses membres de prendre des responsabilités et de devenir acteurs de leur territoire ». Le siège du MRJC 70 est situé à Combeaufontaine.

Limonade artisanale, bières fabriquées par une brasserie locale de Lavigne, jus de fruit bio et café équitable sont à la vente de ce mini-bar ambulant, à l’arrière de la caravane, tandis que des jeux de société en plein air et un espace de discussion ont été proposés aux habitants de la commune, jeunes ou moins jeunes, durant toute la journée de samedi. L’initiative devrait être suivie par d’autres, dans d’autres villages du département, une fois par mois.

« Il s’agit pour nous de remette un peu de vie au coeur des villages, de recréer du lien social en permettant aux habitants de se retrouver ou de faire connaissance dans un cadre convivial » explique Anaïs Guénot, l’animatrice de l’association qui a eu l’idée de cette « bar-avane » en discutant avec des amis militant contre l’aéroport Notre-Dame des Landes, où une buvette avait été aménagée dans une bétaillère.

Grâce au don d’une vieille caravane, l’idée d’un bar itinérant a germé dans l’esprit des jeunes chrétiens ruraux. Restait à l’aménager et à la réhabiliter… Un chantier a donc réuni une vingtaine de jeunes adhérents, le 30 avril dernier, au sein d’une ébénisterie (chez Joël Berger à Betoncourt-les-Ménétriers), où l’artisan à mis conseils et outils à disposition. L’ossature de la vieille caravane a été complètement renforcée, le plancher changé, la caravane nettoyée et repeinte. Des tourets de câbles ont aussi été aménagés en tables basses. Le tout pour un budget relativement modeste de 400 à 500 euros. Le MRJC 70 envisage encore d’améliorer l’isolation et la décoration intérieure.

Pour l’association, la tournée des places de villages sert aussi de moyen de communication « pour faire connaître nos activités, que sont l’organisation de camps d’été, les stages BAFA et BAFD, ou nos interventions en milieu scolaire, notamment à la Maison familiale rurale de Combeaufontaine » explique l’animatrice. Une initiative qui en appelle d’autres: le MRJC70 a été retenu au niveau national par le MRJC, avec quatre autres projets, dans le cadre de l’opération « Fabriques du monde rural ». Le projet de Haute-Saône repose sur un bar associatif multiservices, avec lieu d’animations, hébergements et ateliers participatifs.

E.C. (source: Sylvain Michel / L’Est républicain)

About the Author

E.C.
Journaliste dans un hebdomadaire agricole et rural en Bourgogne, Emmanuel Coulombeix est passé par de multiples rédactions du même type, depuis 1991, en Poitou-Charentes, Bretagne, Pays de la Loire et Paris. Diplômé de l'IPJ Paris et du CFPJ, il a exercé ses talents dans différents types de presse et de supports.

Be the first to comment on "La « Bar-avane » du MRJC 70 fait étape à Combeaufontaine (70)"

Leave a comment

Your email address will not be published.


*