Pontivy (56): petits services contre « argent de poche » pour les 14-16 ans

Capture d’écran 2016-06-08 à 14.23.47

La commune de Pontivy -un peu moins de 14 000 habitants- dans le Morbihan a eu l’idée de proposer des petits boulots aux jeunes de 14 à 16 ans durant les vacances d’été. L’opération s’intitule « argent de poche » car il s’agit pour les adolescents sélectionnés de gagner un peu de quoi financer des projets de vacances ou de futurs frais d’études, tout en assurant de menus services au profit de la communauté. La municipalité dirigée par une maire MODEM, Mme Le Strat, a déjà reçu une quarantaine de candidatures, « des courriers très bien rédigés » selon Soizic Perrault, l’adjointe en charge de la jeunesse et également enseignante en lycée professionnel.

« L’idée, c’est de permettre aux jeunes de se familiariser avec le monde du travail, de les impliquer dans l’amélioration de leur cadre de vie mais aussi de valoriser leur image auprès du public adulte, montrer qu’ils savent se prendre en main » justifie l’élue. Les adolescents volontaires toucheront une quinzaine d’euros par demi-journée de petits travaux: coups de peinture dans le stade, jardinage, rangement de livre ou ménage à la médiathèque, mais aussi accompagnement des enfants du centre de loisirs ou contribution à la préparation de leurs repas, selon l’animatrice jeunesse de la ville.

S’il est évident qu’il ne s’agit pas d’emplois mais de petits boulots, et qu’il ne saurait être question pour une municipalité d’assurer ses missions de service public à moindre coût, le dispositif rencontre un véritable succès auprès des jeunes engagés. Un adolescent de 16 ans explique que cette aubaine lui permettra de financer ses études en internat à la rentrée prochaine « alors qu’entre 14 et 18 ans, c’est difficile de trouver du travail », malgré la multitude de demandes qu’il avait envoyées dans les commerces, les hôtels ou les entreprises du secteur.

A raison de demi-journées de 2h30 de petits services, les adolescents peuvent aussi, tout simplement, gagner de quoi passer des vacances un peu plus confortablement: « quand on sort avec des amis, ça fait toujours un peu de bien d’avoir un peu d’argent sur soi » s’enthousiasme un autre volontaire. Et la mention de cette expérience dans les futurs CV n’apportera que des arguments positifs supplémentaires vis-à-vis des prochains employeurs. Face à l’affluence de candidatures des jeunes de Pontivy, la commune envisage d’étendre le dispositif « argent de poche » à l’ensemble des vacances scolaires tout au long de l’année.

E.C. (source: Annaïg Haute / France Bleu Armorique et Breizh Izel)

About the Author

E.C.
Journaliste dans un hebdomadaire agricole et rural en Bourgogne, Emmanuel Coulombeix est passé par de multiples rédactions du même type, depuis 1991, en Poitou-Charentes, Bretagne, Pays de la Loire et Paris. Diplômé de l'IPJ Paris et du CFPJ, il a exercé ses talents dans différents types de presse et de supports.

Be the first to comment on "Pontivy (56): petits services contre « argent de poche » pour les 14-16 ans"

Leave a comment

Your email address will not be published.


*